Acceptez-vous l'utilisation de cookies pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web ?

En savoir plus
Julie 4
50

Julie partage sa passion du vélo dans un groupe de cyclistes 100% féminin

article précédent
48

Robert, le cardiologue qui montre l’exemple sur son vélo électrique

article suivant
Faniel 1
Solene5
00

Solène, la musicienne qui pédale à son rythme

Solène est musicienne et joue du violoncelle. Pour se déplacer à Bruxelles, elle utilise tout naturellement le vélo, même avec son instrument : « Quand on se balade à vélo avec son instrument sur le dos, on ne passe pas inaperçue » dit-elle souriante.

Elle a commencé à rouler avec les Villos, les vélos partagés de la ville. Convaincue, elle s’est procurée son propre vélo après un an. Le facteur clef étant la rapidité et aussi la fiabilité de la durée des trajets. Un achat logique avec un autre avantage important : « Cela coûte moins cher au final qu’un abonnement aux transports en commun ».

« Juste de légères adaptations »

Depuis plusieurs années, Solène utilise le vélo quotidiennement. Enceinte de 7 mois, elle n’a pas changé ses habitudes car pour elle, c’est confortable. Mais il y a quand même eu quelques légères adaptations : « J’ai un peu allégé mon programme et suis un peu plus vigilante tout de même. Je vais moins vite, je me lève sur les pédales dès qu’il y a des irrégularités sur la route pour éviter les secousses, j’évite les heures de pointe».

« Le vélo électrique, un autre monde »

La chose qui a changé aussi, c’est le vélo électrique. Solène admet que c'est grâce à cela qu'elle peut encore rouler facilement à vélo aujourd'hui: « Avec les montées, cela ferait déjà au moins trois mois que je ne pourrais plus pédaler en étant enceinte, mais ça dépend de chaque femme.» Pour elle, le vélo électrique, c'est un autre monde, même plus besoin de faire des efforts quasiment!

Photos par Costa Xouras